Infos météo Temps estival et calme sur la moitié nord cette semaine.

Météo-France

Cette semaine, soleil au Nord, orages au Sud

20/07/2020

Cette semaine, la France est divisée en deux. La moitié nord connaît un temps calme et ensoleillé, tandis que des conditions orageuses touchent la moitié sud.

Estival au nord

Les régions les plus septentrionales de l'Hexagone retrouvent en début de semaine des températures un peu moins chaudes, jusqu'à 2 °C au-dessus des normales de saison, avec un temps calme et généralement ensoleillé. Seul le littoral de la Manche pourra être un peu plus voilé par moments.

La moitié sud va garder un temps chaud, souvent entre 30 et 35 °C, de plus en plus lourd et orageux. L'activité orageuse sera dans un premier temps limitée au relief, puis plus étendue et plus forte au fil des jours. La fin de semaine devrait voir le retour d'un temps plus classique, avec une perturbation peu active qui traversera la moitié nord. Le pourtour méditerranéen gardera toute la semaine un ciel assez dégagé grâce au mistral et à la tramontane.

Dégradation orageuse sur le relief du Sud

Alors que les régions au nord d'une ligne allant de la Gironde à l'Alsace vont connaître un temps calme jusqu'à jeudi, des orages se produiront dès demain après-midi sur le relief du Sud. Demain après-midi on peut même avoir localement de la grêle. Ces orages seront encore présents mercredi et toucheront même les plaines du Sud-Ouest et la vallée du Rhône. Ils donneront encore localement de la grêle et pourront être localement assez forts. Jeudi ils ne devraient plus concerner que les reliefs et perdre en intensité.
Les températures au cours de ces 3 jours culmineront autour de 27 °C sur la moitié nord, un peu moins le long des côtés de la Manche avec 24 °C. Elles atteindront globalement autour de 32 °C sur le Sud, avec des pointes à 34 ou 35 °C localement.

Légère dégradation au nord à partir de vendredi

Les régions du sud garderont toujours un temps qui pourra tourner à l'orage sur le relief, et le pourtour méditerranéen demeurera dégagé. Les températures y perdront 2 degrés, restant autour de 30 °C. Au nord, une perturbation essayera de traverser en arrivant par l'ouest. Elle donnera surtout plus de nuages vendredi de la Bretagne aux frontières belges., et voilera le ciel à l'avant. Elle se décalera lentement samedi vers l'est, et concernera toutes les régions du nord dimanche. Elle pourrait apporter quelques gouttes par endroits et par moments. Les températures maximales vont baisser progressivement sous les nuages avec une moyenne de 26 °C sur la moitié nord samedi et 24 °C dimanche.

Pourquoi ne parle-ton pas de pic ou vague de chaleur ?

Les températures observées et prévues sont élevées mais pas suffisamment remarquables pour qualifier l'événement de pic de chaleur et encore moins de vague de chaleur. À Météo-France, les vagues de chaleur sont identifiées à partir des séries quotidiennes de l'indicateur thermique national (disponible de 1947 à aujourd'hui). L'indicateur thermique national se définit comme la moyenne de mesures quotidiennes de la température moyenne de l'air dans 30 stations météorologiques réparties de manière équilibrée sur le territoire métropolitain. Un épisode vague de chaleur est détecté à l'échelle du pays dès qu'une valeur quotidienne de cet indicateur atteint ou dépasse 25,3 °C et reste élevée au moins 3 jours. Les vagues de chaleur départementales sont également identifiées mais sur la base de données et de seuils différents. Une canicule correspond à des seuils de température et de durée définis et variables selon les départements. Il s'agit d'un épisode prolongé de températures anormalement élevées de jour comme de nuit. Pour l'instant, le jour le plus chaud de l'année 2020 à l'échelle du pays est le 25 juin, avec un indicateur national de 24,3 °C, soit 5,1 °C au-dessus de sa moyenne de saison.

hello world
'568805'